page precedente
Articles

Anxiété chez l’enfant ou peur normale? Comment faire la différence!

20 août 2021
Par La Haute Voltige

L’anxiété a été qualifiée à de nombreuses reprises de « mal du siècle ». Les troubles anxieux touchent de nombreuses personnes et sont les troubles liés à la santé psychologique les plus répandus. Il est donc normal de se questionner à savoir si les peurs que ressent notre enfant sont de simples peurs normales, faisant partie du développement de celui-ci, ou si elles sont plutôt un symptôme de l’apparition de troubles anxieux.

L’article suivant vise à démystifier les peurs et les facteurs de stress normaux chez l’enfant selon son âge, ainsi qu’à vous aider à déterminer le moment où il est pertinent de consulter un professionnel afin de l’aider à développer des outils pour faire face à l’anxiété.

Les peurs normales selon l’âge de l’enfant

Alors que l’enfant franchit les différentes étapes de son développement et qu’il découvre le monde qui l’entoure, les peurs qu’il ressent évoluent aussi. Ainsi, un bambin n’aura pas les mêmes craintes qu’un pré-adolescent! 

Émotion forte et intense, la peur peut se manifester par des tremblements, une hausse de la fréquence cardiaque, un écarquillement des yeux et/ou une perturbation du rythme respiratoire. Ces symptômes sont dus à la sécrétion d’adrénaline, qui est vue comme l’hormone de la peur.

Les craintes chez l’enfant peuvent sembler, lorsqu’elles sont analysées par notre cerveau adulte, comme étant irrationnelles et banales. Toutefois, rappelez-vous que vous avez probablement ressenti cet effroi au même âge et que la nature des peurs de l’enfant va de pair avec la maturité de son cerveau et sa compréhension du monde qui l’entoure!

Il devient donc important de ne pas banaliser les peurs de l’enfant, mais de lui enseigner comment les affronter afin d’augmenter sa confiance en lui.

Voici certaines peurs faisant partie du développement normal de l’enfant :

Les peurs chez l’enfant entre 0 et 4 ans

  • Bruits forts et soudains
  • Peur d’être loin du parent
  • Visages nouveaux, adultes inconnus
  • Peur de tomber, de se faire mal
  • Les insectes, les animaux
  • L’obscurité, dormir seul

Les craintes chez l’enfant entre 4 et 7 ans

  • Ce qui relève principalement de l’imagination (fantômes, monstres, sorcières, etc.)
  • Les bruits forts comme le tonnerre
  • L’obscurité
  • La nouveauté
  • Les animaux

Les inquiétudes chez l’enfant entre 7 et 12 ans

  • Les événements et scénarios catastrophes (les voleurs, les accidents, le feu, les catastrophes naturelles)
  • Se blesser
  • La nouveauté
  • La mort

Ce qui effraie l’enfant de 12 ans et plus 

  • Être jugé
  • Se sentir rejeté
  • La maladie
  • La mort

En plus de ces peurs caractéristiques du stade de développement de l’enfant, les éléments suivants peuvent occasionner du stress à la majorité des gens, peu importe leur âge :

  • Les incertitudes
  • Les changements
  • La nouveauté
  • Les choses incontrôlables
  • Les imprévus
  • Se sentir incompétent, jugé, menacé (intégrité physique ou psychologique)

Le stress, lorsqu’il est bien géré, est sain et normal!

Le stress et la peur sont des réactions normales du corps, qui assurent notre survie en nous servant de signal lorsque quelque chose ne va pas et en permettant à notre corps et à notre cerveau de mettre les ressources nécessaires en place afin de faire face au danger.

Le stress permet, sur une courte période, d’aiguiser nos sens (acuité sensorielle), d’avoir un plus grand apport sanguin vers les muscles ainsi qu’une décharge d’énergie supplémentaire permettant de combattre ou de fuir.

Lorsqu’on vit un niveau de stress tolérable (cette tolérance varie d’un individu à l’autre), notre corps mobilise l’énergie et les ressources pour y faire face et revient ensuite à la normale. 

On parle d’anxiété lorsque…

Comme mentionné plus haut, les capacités d’adaptation au stress varient d’une personne à l’autre. Voici des facteurs qui influencent la capacité à gérer le stress :

  • Les ressources internes
    Forces, tempérament, estime de soi, etc.
  • Les expériences passées
    Qu’elles soient positives ou négatives
  • La façon de percevoir les choses
    Le discours interne, qu’il soit positif ou négatif
  • Les stratégies d’adaptation
    Les actions mises en œuvre pour faire face à un problème, qu’elles soient productives ou non
  • Le réseau de soutien
    L’entourage, le milieu de travail, le soutien professionnel, etc.

On parle donc d’anxiété lorsque :

  • Le stress devient trop important et qu’il ne permet plus d’avancer et d’évoluer
  • Le stress ne revient pas à un niveau normal après un certain temps. Il se prolonge et se manifeste, entre autres, par des épisodes de rumination (ressasser les émotions négatives et les mauvaises expériences) et d’anticipation (une conscience du futur qui rend la personne prisonnière de questions sans réponses et de scénarios catastrophes)
  • L’impact se fait sentir dans plusieurs sphères de vie (maison, école, activités, etc.)
  • La possibilité de récupération est altérée
  • Des sensations désagréables sont associées, qu’elles soient physiques ou psychologiques

Pour en apprendre davantage sur l’anxiété chez l’enfant, vous pouvez consulter nos articles de blogue à ce sujet :

L’enfant anxieux : quelques trucs pour l’aider

La peur prend toute la place… Quand consulter?

Vous avez tout essayé et pourtant, les craintes de votre enfant semblent prendre de plus en plus de place dans sa vie. Est-il temps de consulter un professionnel? La présence des signaux suivants pourrait nécessiter la consultation d’un professionnel pour aider votre enfant :

  • Votre enfant fige devant un stress trop important pour lui
  • Votre enfant évite certaines activités, personnes ou endroit à cause du stress. Il peut même tenter d’éviter l’école en raison de son stress.
  • Votre enfant a des stratégies de gestion du stress très limitées ou inadéquates.
  • Votre enfant est incapable de se séparer de vous ou de gérer le stress sans son parent.
  • Votre enfant se plaint de maux de ventre, de maux de tête, de difficultés de concentration, de frissons…
  • Votre enfant à de la difficulté à dormir, car il anticipe sa journée du lendemain.
  • Vous êtes vous-même anxieux et que cela impacte votre rôle de parent ou les comportements de votre enfant

Des professionnels pour vous accompagner si votre enfant ressent des peurs démesurées

Vous avez besoin d’accompagnement afin de trouver des stratégies sur mesure qui vous aideront à guider votre enfant vers son mieux-être? Faites appel à nos spécialistes :

Ce professionnel intervient auprès d’enfants présentant des difficultés d’adaptation et propose des solutions cohérentes et adaptées pour prévenir et pallier aux difficultés!

Ce professionnel crée le lien nécessaire pour faire progresser l’individu et vise l’atteinte du bien-être. Il permet aux enfants de pallier l’incidence négative que les difficultés psychologiques peuvent avoir dans leur vie.

Ce professionnel accompagnera l’enfant dans l’atteinte des objectifs fixés par notre équipe. Cet agent de stimulation et de soutien dans des contextes très variés intervient auprès d’enfants ayant des difficultés d’adaptation.

À retenir

En étant présent pour votre enfant lorsqu’il ressent de la peur ou qu’il fait face à une situation qui le préoccupe, vous lui permettez de développer des stratégies de gestion du stress dès son plus jeune âge. Ces stratégies l’outilleront, afin qu’il soit en mesure de faire face aux défis du quotidien.

Que ce soit le monstre sous le lit ou la peur de parler en public, n’oubliez pas que les craintes que votre jeune ressent sont légitimes et que la façon dont il y fera face aura un impact considérable sur son développement émotif et psychologique. La peur et le stress sont normaux et peuvent même être très positifs s’ils sont gérés adéquatement.

Avec vos encouragements, votre patience et votre soutien, il développera des outils qui lui serviront toute sa vie!

Éducation spécialisée
Psychoéducation
Psychologie

Informations connexes

Psychologie
Travail social
Habiletés sociales
atelier Habiletés sociales
25 mai 2020
Articles
L’anxiété... ou quand votre cerveau vous joue des tours
Lire plus
21 octobre 2020
Articles
Psychoéducateur et psychologue, quelle est la différence?
Lire plus
3 juin 2021
Conseils
L'enfant anxieux: quelques trucs pour l'aider
Lire plus