La flexibilité cognitive : centre de jonglerie mentale !

29 novembre 2018, PAR La Haute Voltige

La flexibilité cognitive : définition

La flexibilité cognitive concerne l’ajustement aux exigences et aux contraintes d’une tâche, aux choix des stratégies à utiliser et à la capacité de réfléchir de manière divergente. Il s’agit en fait de la capacité à s’adapter adéquatement à son environnement et aux changements qu’il peut subir. La flexibilité cognitive est l’habileté qui permet de migrer d’une tâche vers une autre en étant à même d’intégrer de nouvelles consignes en inhibant celles inhérentes à la première activité. C’est également cette fonction mentale qui habilite chaque individu à pouvoir envisager plus d’une solution à un problème, plus d’une façon de faire les choses voire plus d’une façon de penser! Il s’agit ainsi d’une variable importante expliquant le degré de facilité qu’a une personne à imaginer, planifier, séquencer, organiser, anticiper, etc.

Conséquences d’un sous-développement 

  • N’utilise pas son langage interne (métacognition) ;
  • Continue d’utiliser une même approche pour un problème même si elle s’est avérée inefficace et éprouve de la difficulté à envisager d’autres stratégies;
  • A du mal à modifier sa perspective ;
  • Réaménage et transforme difficilement ses connaissances ;
  • Ne saisit pas les multiples dimensions d’une réalité ;
  • A de la difficulté à voir au-delà de sa propre vision des choses ;
  • Effectue difficilement les transitions d’une tâche à une autre ;
  • Établit difficilement des liens entre le présent et le futur ;
  • Prend difficilement conscience d’un problème et peine à s’y adapter ;
  • A de la difficulté à penser de manière divergente;
  • Ne tolère pas les changements imprévus et s’y adapte mal.

Moyens pour favoriser le développement de cette fonction exécutive chez votre enfant

  1. Jeux de rôles (pour les enfants du préscolaire au 3e cycle)
  2. Trouver de nouveaux usages à des objets (pour les enfants du préscolaire au 2e cycle)
  3. Activités artistiques (pour les enfants du préscolaire au 3e cycle)
  4. Les imprévus organisés, c’est-à-dire prévoir des imprévus durant la journée afin de pousser l’enfant à s’adapter (pour les enfants du préscolaire au 3e cycle)
  5. Scénarios sociaux (pour les enfants du préscolaire au 3e cycle)
  6. Scattergories (pour les enfants des 2e et 3e cycles);

À télécharger : Activités pour travailler la flexibilité cognitive avec votre enfant

par Andréanne Bastille, enseignante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *