Articles

Que sont les inférences? À quoi servent-elles? Comment les pratiquer?

06 avril 2020
Par La Haute Voltige

Tout d’abord, il faut dire qu’on fait généralement une tonne d’inférences chaque jour sans vraiment s’en rendre compte.

Une inférence est un processus mental qui consiste à déduire des informations entendues ou lues qui ne sont pas explicites.

Pour arriver à bien faire une inférence, on doit faire un lien entre les informations données et nos connaissances personnelles.

Par exemple, dans la phrase : « Avant de sortir dehors, William met ses bottes et son parapluie. », on peut inférer qu’il pleut dehors, même si l’information n’est pas écrite explicitement. On fait donc un lien avec nos connaissances et les informations lues pour y arriver. 

Il existe plusieurs types d’inférences, et certaines sont nécessaires pour arriver à comprendre une histoire ou même une conversation.

Étant donné que des liens plus abstraits doivent être faits, que l’information n’est pas clairement évoquée, les enfants peuvent avoir plus de difficulté à faire des inférences.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a plusieurs façons de les travailler dans votre quotidien grâce à des activités. 

Une première étape importante qui peut aider votre enfant est de lui expliquer clairement votre raisonnement interne. Par exemple, si on reprend la phrase donnée plus haut, on pourrait penser à voix haute et dire:

« Eum.. normalement, quand je mets mes bottes et mon parapluie, ce n’est pas parce qu’il fait beau, mais plutôt parce qu’il pleut! Donc si William doit mettre ses bottes et prendre son parapluie avant d’aller dehors, ça veut dire qu’il pleut ! ».

De cette façon, vous donnez un modèle du raisonnement à avoir. Ainsi, votre enfant pourra reproduire ce raisonnement seul par la suite. 

Vous pouvez en profiter pour expliciter à l’enfant votre raisonnement à voix haute: « Je pense que le petit garçon est content puisqu’il a un grand sourire, les bras dans les airs».

Les livres sont un excellent moyen de travailler les inférences puisque l’enfant possède un support visuel qui peut lui donner des indices. Vous pouvez également trouver des outils sur le site Le Jardin de Vicky.

Cliquez pour découvrir le Jardin de Vicky

Par Jessica Sylvain, orthophoniste à La Haute Voltige.

Pour plus d’information, contactez nos professionnelles en orthophonie.

Informations connexes

24 avril 2017
Articles
Du langage aux apprentissages scolaires.
Lire plus
Orthophonie
Compréhension en lecture
atelier Compréhension en lecture
Langue seconde
atelier Langue seconde
23 avril 2020
Articles
L'importance de la continuité des suivis en orthophonie
Lire plus
4 septembre 2020
Nouvelles
La série Gecko, approuvée par La Haute Voltige
Lire plus
9 octobre 2020
Articles
À partir de quel âge puis-je consulter en orthophonie ?
Lire plus